Comment héberger une personne à titre gratuit ?

tenter de rester en SuisseComment et où chercher un appartement ou une maison en Suisse ? Avant de , il faut comprendre que, comme dans presque tous les pays, il existe une relation directe entre le montant du loyer de l’appartement ou de la maison et son emplacement. Un appartement dans le centre de Genève ou Lausanne vous coûtera généralement beaucoup plus cher qu’un appartement rural.

Par rapport à la moyenne suisse (prix moyen en francs suisses par m² pour le loyer) :

Lire également : Comment vérifier solvabilité locataire ?

  • dans les municipalités à revenu élevé (qui sont souvent celles qui ont le taux d’imposition communautaire le plus bas), les prix des loyers sont 15% plus chers
  • dans les 5 grandes villes de Suisse (Zurich, Berne, Lausanne, Genève et Bâle), les prix des loyers sont 10% plus élevés
  • dans les zones rurales, les prix des loyers sont en moyenne 20% plus bas
  • dans les villes de taille moyenne, le loyer de prix est de 7% inférieur
  • dans les communes touristiques suisses, le prix du loyer est d’environ 5% inférieur

Source:Bureau fédéral de la statistique

Où trouver des annonces de locations immobilières en Suisse

La grande majorité des annonces de location peuvent être trouvées sur le web, sur des sites spécialisés ou des portails immobiliers tels que HomeGate.ch, qui est l’un des plus connus : pour rester en Suisse, ce sont des sites incontournables. Vous trouverez également de nombreuses offres de location sur les sites des gestionnaires immobiliers suisses.

A lire en complément : Comment avoir une chambre cosy ?

Pour un appartement ou une maison à louer en Suisse , plusieurs solutions sont à votre disposition :

Sites immobiliers spécialisés

sites de portail immobilier spécialisés rassemblent presque toutes les annonces immobilières Les pour la location : ces sites offrent un large choix d’offres de location (et aussi de ventes) et pour avoir une idée des prix de location en Suisse, ce qui est pratique lors de la recherche à distance ou à l’étranger.

  • www.homegate.ch
  • www.immobilier.ch
  • www.immostreet.ch
  • www.immoclick.ch
  • www.newhome.ch (sites immobiliers de cantonal banques)
  • www.anzeiger.ch (en allemand seulement)

Agences immobilières

Vous pouvez contacter une agence immobilière (appelée Régie immobilière ou management). En dehors du canton de Genève, il ne vous sera normalement pas demandé de payer une commission ou une contribution financière, contrairement à ce qui est pratiqué dans certains pays.

Il existe plusieurs répertoires de gestion immobilière en Suisse sur le Web :

  • Gestion immobilière en Suisse romande sur le site de l’Union suisse des professionnels de l’immobilier (pour chaque canton, cliquez sur le site proposé, et allez dans la section « Membres »)
  • Gestion immobilière en Suisse alémanique sur le site de SVIT Suisse

Dans certains cantons, la demande est si élevée que les agences immobilières, pour gagner du temps, organisent des visites d’appartements ou de maisons à des dates précises : il n’est pas rare de trouver plusieurs dizaines de personnes sur la même propriété à louer.

Le dossier de demande de location : les pièces à fournir

Une fois l’appartement ou la maison de vos rêves localisé, l’agence immobilière suisse vous demandera de remplir un dossier de location.

Il vous sera alors demandé des informations personnelles (identité et nom des personnes qui habiteront dans l’appartement, nombre et nature de vos animaux de compagnie…) et vous devrez fournir des pièces justificatives (fiche de salaire, permis de travail ou attestation d’employeur…). Il est recommandé de bien préparer tous les documents à l’avance afin de ne pas perdre de temps. Le montant des salaires en Suisse (par rapport au coût du loyer) est un critère déterminant dans l’attribution d’un loyer.

Pour préparer votre demande de location pour un appartement ou une maison en Suisse , vous devrez fournir au gestionnaire immobilier les éléments suivants :

  • votre contrat de travail mentionnant le montant du salaire (ou votre dernier feuillet de paie si vous travaillez déjà dans Suisse)
  • une pièce d’identité ;
  • votre permis de travail ou une attestation de votre employeur indiquant qu’il a demandé un permis de travail (ce qui est le cas le plus courant, car les délais de délivrance des permis de travail sont souvent assez longs)
  • un extrait du casier s’il s’agit de votre première installation en Suisse. Il n’est pas nécessairement demandé, mais contribue à rassurer l’intendance
  • un certificat de non-poursuite de l’Office des poursuites si vous résidez déjà en Suisse et c’est par exemple votre deuxième déménagement
  • une copie du certificat d’assurance responsabilité civile.

Le contrat de location en Suisse (location)

Si la Régie immobilière accepte votre demande de location, vous devrez alors signer un contrat de location (ou location à louer). Il s’agit d’un document contractuel entre le locataire et la direction ou le propriétaire et dans lequel sont fixés le montant du loyer et des charges, la caractéristiques de la propriété louée (nombre de pièces en particulier), ainsi que la durée du contrat. L’exploitation des baux est spécifique à la Suisse, et en particulier la résiliation du contrat de location.

Le contrat de location est signé par vous et la direction immobilière ou le propriétaire. Nous vous recommandons d’accorder une importance particulière à ce document et de comprendre vos engagements. Traduisez-le si elle n’est pas écrite dans une langue que vous ne comprenez pas, car certaines clauses peuvent pénaliser. Vous trouverez ici un exemple typique de location de location.

Comment est le montant du loyer en Suisse

Le loyer est déterminé librement par le propriétaire ou la direction, sur la base de l’offre et de la demande, sauf pour certains logements à loyer limité (qui est généralement déterminé par la loi cantonale). Son montant dépend évidemment de la municipalité, du lieu et des avantages du logement (bon ou mauvais état, prestations spéciales…), des travaux de développement réalisés dans le appartement.

Pour encadrer tout cela un peu (il faut admettre que l’abus de la Confédération a introduit un taux hypothécaire de référence en 2008, qui est censé avoir une incidence sur le montant du loyer. Ce taux hypothécaire de référence est fixé trimestriellement. Lorsque le taux d’intérêt moyen sur les créances hypothécaires varie de plus ou moins 0,25 %, un nouveau taux hypothécaire de référence est calculé. Ce taux de référence doit figurer dans votre contrat de location.

Le taux hypothécaire de référence et le taux hypothécaire moyen sur lequel il est basé sont publiés par l’OFL quatre fois par an à l’adresse suivante : www.tauxdereference.admin.ch

Mais attention : si vous êtes déjà locataire, le taux n’affecte pas automatiquement le loyer , et si vous voulez qu’il soit pris en compte dans le calcul de votre loyer, vous devrez donc demander un loyer inférieur à la direction qui n’a aucune obligation d’accepter votre demande.

Associations de locataires (ASLOCA pour la Suisse romande) : très utile

acteurs

ASLOCA est uneEn cas de litige ou de problème avec votre propriétaire ou votre direction, des solutions existent. association privée indépendante dont l’objectif est de défendre les intérêts des locataires et de les conseiller. Il peut également vous aider à déchiffrer votre bail et à vérifier que les clauses incluses sont conformes.

Il a un certain poids auprès des propriétaires et des gestionnaires, et son action limite parfois certains abus. En particulier, les membres de l’association peuvent vous aider à créer votre dossier pour une application de réduction de loyer auprès de la direction.

Chaque région linguistique a sa propre organisation comprenant des sections cantonales.

Pour bénéficier des conseils de l’Asloca, vous devez y adhérer, mais vous trouverez beaucoup d’informations sur leurs sites.

  • ASLOCA en Suisse romande
  • Site web de l’Association des locataires Mieterinnen und Mieterverband en Suisse alémanique
  • Site web de l’Associazione Svizzera Inquilini Locataire
  • Association

Garantie de loyer en Suisse (dépôts de garantie)

Afin de séjourner en Suisse et de pouvoir louer l’appartement ou la maison que vous avez trouvé, l’agence immobilière ou le propriétaire vous demandera généralement une somme d’argent ou un dépôt de garantie pour tout défaut ou dommage que vous pourriez causer dans la propriété louée : c’est la garantie de loyer (c’est parfois appelé, à tort, sous caution). La garantie de loyer ne s’applique qu’aux dommages qui vont au-delà de l’utilisation dite « normale » du logement occupé. Il s’élève, selon la loi, à un maximum de 3 mois de loyer sans les charges. il est possible qu’aucune garantie ne soit requise, mais il reste très rare.

Contrairement à certains pays où il est d’usage, le propriétaire ou la direction n’acceptent pas la garantie de loyer.

Pour constituer cette garantie, il existe plusieurs possibilités :

  • aller à une banque suisse ouvrir un compte bancaire (garantie de loyer) pour le compte du locataire (c’est le plus commun cas)
  • une compagnie de cautionnement peut être le garant pour vous, moyennant le paiement d’un service
  • une personne qui n’est pas le locataire peut agir en tant que garant : par exemple, dans le cas d’un étudiant occupant un studio, ses parents peuvent être sous caution.

Le compte de loyer garanti ouvert dans une banque

Le compte « garantie de loyer » peut être ouvert dans n’importe quelle banque au nom du locataire. Le compte est bloqué tant que le locataire occupe les locaux, et l’argent ne peut être libéré qu’avec le consentement du locataire et de la direction ou du propriétaire.

Cependant, le locataire peut recevoir des intérêts (très bas en général).

C’ est le plus souvent le locataire qui fait la demande d’ouverture.

La preuve d’ouverture du compte et le paiement de l’acompte doivent être fournis dans les 30 jours suivant la signature du bail, et le jour de l’entrée à la location au plus tard (pour la Suisse romande).

Les pièces à fournir à la banque sont les suivantes :

  • le bail contrat (location à louer)
  • une pièce d’identité ;

Ce principe de compte où l’argent est déposé n’existe pas seulement en Suisse : il y a aussi le principe du dépôt de garantie ou de dépôt pour le logement en Allemagne.

Une alternative à la garantie de loyer : Services de cautionnement sans dépôt

Si vous ne souhaitez pas bloquer une grande somme d’argent sur un compte généralement peu payé, il est possible de conclure un contrat avec des entreprises qui garantiront votre loyer avec la direction immobilière ou le propriétaire. La contrepartie est que ces services ne sont pas gratuits : les sociétés de cautionnement vous factureront habituellement un montant fixe la première année, et un pourcentage du montant à garantir les années suivantes. Les entreprises qui offrent de tels services en Suisse sont FirstCaution et Swisscaution. Tous ont leurs spécificités et les garanties offertes ne sont pas nécessairement disponibles dans tous les cantons ou communes.

Soyez prudent cependant : avant signer un tel service, assurez-vous que votre future direction accepte ce type de dépôt, ce qui n’est pas nécessairement le cas partout.

Demandez un devis gratuit pour un dépôt de garantie de loyerun devis gratuit pour le dépôt de garantie de location Gagnez du temps et demandez

Trouver un appartement ou une maison via une agence Relocation

Une agence de relocalisation est une entreprise que vous mandatez pour vous aider dans les différentes étapes liées à votre arrivée en Suisse, y compris votre recherche d’hébergement.

N’ étant pas une agence immobilière, l’agence de relocalisation ne gère pas l’immobilier et travaillera donc avec différents interlocuteurs locaux, qu’elle connaît généralement très bien. Son rôle sera de sélectionner les meilleurs objets du marché immobilier correspondant à vos critères (situation géographique, taille, nombre de chambres, budget, etc.).

L’ objectif d’une entreprise de déménagement est la satisfaction de son client en trouvant son avenir « maison loin de chez soi » et fera donc tout son possible pour y arriver. Une fois le logement trouvé, la société de relocalisation pourra également vous aider dans l’inspection des lieux d’entrée, l’établissement des différentes connexions, mais aussi pour la recherche d’une crèche, d’une école, de l’ouverture d’un compte bancaire, etc. et si la plupart des clients de ces entreprises sont des entreprises qui les utilisent pour prendre soin de certains employés, il est possible de passer directement par leur service. Si vous êtes intéressé par ce type de service de qualité, nous vous suggérons de contacter notre partenaire « Welcome Service » via notre page de recherche pour un appartement ou une maison dans les cantons de Genève et Vaud.

Le colocataire

colocataire en Alternative possible pour rester en Suisse : colocation, qui a l’avantage de diviser les coûts… mais aussi divise l’espace ! Le Suisse est une solution intéressante, étant donné les taux élevés de certaines villes suisses comme Genève ou Zurich. Pourtant, il est nécessaire d’accepter de partager un logement avec une autre personne. Les étudiants ou les jeunes professionnels, pour lesquels le loyer en Suisse est parfois mal accessible, sont généralement plus passionnés de colocation que d’autres.

D’ autre part, les annonces immobilières sont parfois si rares et l’offre si pauvre dans certaines villes suisses que la colocation est une chance supplémentaire de trouver un logement, même si cette situation est temporaire.

Attention  : les escroqueries semblent se développer sur les plates-formes de colocation, alors soyez vigilants avant de payer quoi que ce soit.

Contrat de colocation : Évitez les sous-blets

Sur une base contractuelle, il est essentiel d’être déclaré locataire à part entière dans le contrat de location et de ne pas considérer cette colocation comme faisant partie d’un sous-bail. En effet, la sous-location qui n’est pas officiellement déclarée au propriétaire ou au bailleur peut constituer une source importante de problèmes pour le locataire qui serait dans cette situation, notamment en termes de assurance habitation et responsabilité en cas de dommage ou de problème important. Nous déconseillons contre elle.

Sites spécialisés en colocation en Suisse

L’ ensemble du projet de co-implantation repose sur la capacité de deux personnes ou plus de se mettre d’accord. C’est pourquoi de nombreux services ont été développés pour vous aider à trouver le colocataire avec lequel vous vous entendez.

Ces sites spécialisés mettent en valeur un certain nombre d’informations personnelles telles que l’âge, le sexe, les affinités, etc. qui vous permettent de faire votre choix selon vos goûts.

Liens et publications externes à consulter pour la colocation en Suisse

  • Colocappart (1er site de colocalisation suisse)
  • wgzimmer.ch

Crédit photo © Xtock—Fotolia.com

vous pourriez aussi aimer