Quelle est la meilleure hauteur sous plafond ?

La bonne hauteur sous plafond est importante dans une maison et ce critère fait d’ailleurs partie des normes pour que celle-ci soit habitée. C’est pourquoi la loi établit une série d’éléments à respecter lors des constructions ou des travaux de rénovation pour rendre une habitation conforme et éviter qu’elle ne soit trop étouffante ou étroite.

Si vous envisagez de construire votre maison, et vous vous demandez quelle est la meilleure hauteur sous plafond, alors cet article vous donnera des réponses précises à ce sujet.

A voir aussi : Comment choisir le meilleur constructeur maison Cherbourg 

Hauteur standard sous plafond

Les normes qui encadrent la construction fixent la hauteur intérieure entre le sol et le plafond, sans habillage à 270 cm. Une fois que les planchers et les faux plafonds sont posés dans la pièce, la hauteur sous plafond doit être de 250 cm. Cependant il existe encore en France aujourd’hui, d’anciennes maisons ayant un plafond très haut. Cela permettait notamment aux occupants de disposer d’un grand volume ou de construire une chambre surélevée.

Hauteur minimale à respecter sous plafond

Pour qu’un appartement soit considéré comme habitable, la loi prévoit certains critères qu’il est important de respecter. Par exemple, la surface du logement ne doit pas être inférieure à 8 m² et la hauteur disponible sous plafond après l’achèvement de la construction doit être mesurée au minimum 180 cm. En dessous de cela, l’appartement est non habitable. La loi Carrez prévoit même qu’un logement de ce type ne devrait pas être pris en compte lors du calcul de la superficie.

A lire aussi : Combien ça coûte de faire construire une maison neuve ?

Logements atypiques : comment calculer les hauteurs sous plafonds ?

Voici les règlements en vigueur pour chaque pièce dans les logements atypique.

est la meilleure hauteur sous plafond

Pièces Réglementation en vigueur (loi Carrez)
Poutres La surface située en dessous d’une poutre volumineuse dans une pièce dont la hauteur est inférieure à 180 cm ne comptera pas sur l’acte de vente.
Faux plafonds La surface située en dessous d’un faux plafond situé dans une pièce dont la hauteur ne dépasse pas 180 cm ne sera pas comptabilisée sur l’acte de vente.
Pièce mansardée Les pièces mansardées retrouvées dans les logements constituent de réels désavantages pour les propriétaires. En effet, lorsque la hauteur disponible sous plafond d’une pièce mansardée est inférieure au minimum exigé, c’est toute la surface de toute la pièce qui n’est pas comptabilisée sur l’acte de vente. Toutefois, elle peut être indiquée comme une surface ‘’non contractuelle’’ sur le contrat.
Mezzanine Avant qu’une mezzanine soit prise en compte, il faut que deux conditions soient réunies. Premièrement la hauteur disponible sous le plafond doit être plus grande ou égale au minimum exigé et la mezzanine doit être confectionnée avec une matière dure qui ne peut être démontée.
Placard Pour ce qui est de la surface des placards, elles sont prises en comptes uniquement lorsque la hauteur disponible sous plafond est plus égale ou plus grande que 180 cm.

 

Quels sont les avantages des hauts plafonds ?

Les plafonds hauts offrent de l’espace. Si vous habitez dans une petite pièce, vous pourrez gagner de l’espace visuel en gardant vos plafonds les plus hauts. En plus, vous avez des espaces de stockage supplémentaires pour construire des armoires disposées des étagères et même installer un lit mezzanine.

Un autre aspect dérivé de la hauteur des plafonds est que les fenêtres peuvent être plus grandes, permettant de profiter de beaucoup plus de lumière naturelle et d’air.

vous pourriez aussi aimer