Investissement dans l’immobilier en Italie : bonne idée ?

L’Italie est un pays du sud de l’Europe bordé par la Méditerranée. Il y règne un climat méditerranéen au niveau de la péninsule, un climat subtropical humide ainsi qu’un climat montagnard. L’Italie est le troisième plus grand pays touristique au monde grâce à son littoral, ses vestiges archéologiques et villes chargées d’histoire. Vous projetez d’acheter une maison en Italie ? Vous souhaitez obtenir quelques orientations à ce sujet ? Cet article pourrait vous être utile.

Comment réussir à acheter une villa en Italie ? 

Les conditions pour acheter une maison en Italie sont les suivantes : la proposition d’achat, le compromis de vente, l’acte notarié et les taxes applicables lors de l’achat d’un bien immobilier sur le territoire italien. Une fois que vous avez identifié le bien à acheter et que vous vous êtes entendu avec le propriétaire sur le prix, vous devez rendre la transaction formelle par le biais de la proposition d’achat. Il faudra aussi verser un acompte. Le compromis de vente permet de déterminer les conditions de la conclusion de la vente finale.

A lire aussi : Hendaye, est-elle une ville propice à l’investissement immobilier ?

Quelles sont les précautions à prendre pour l’achat d’une maison en Italie ?

Il est recommandé de recourir aux services d’un notaire dès l’entame de la procédure. L’acte notarié sera signé par le vendeur, l’acquéreur et le notaire. Cela lui permettra d’avoir une valeur juridique. Après cette étape, le notaire devra déposer l’acte notarié auprès du registre des hypothèques. Quant à vous, vous devrez vous acquitter des différentes taxes à savoir l’impôt de registre qui est de 9%, l’impôt hypothécaire et l’impôt cadastral qui s’élèvent à 50 euros.

Lire également : Pourquoi opter pour une maison clé sur porte ?

vous pourriez aussi aimer