Quel courtier immobilier choisir en fonction de votre situation ?

Pour trouver un prêt immobilier à taux préférentiel, bon nombre de personnes font appel à un courtier immobilier. Cependant, ce n’est pas une mince affaire de trouver le courtier adéquat, qui vous fera bénéficier de la meilleure offre de prêt immobilier. Il existe en effet, une panoplie d’offres de courtage sur le marché. Pour vous aider, ce mini guide vous présente les différents types de courtiers immobiliers et leurs utilités.

Métier de courtier : en quoi consiste-t-il ?

Le courtier immobilier est une personne qui servira d’intermédiaire entre vous et les assurances ou les organismes de financement. Il a pour rôle de vous donner des conseils, vous fournir un accompagnement et de négocier pour vous, les offres les plus intéressantes du marché.

A lire aussi : Architecture : ouvrez le champ des possibles !

Il vous aidera par ailleurs, à trouver le prêt immobilier qui est adapté à votre profil. Tout ceci en respectant vos garanties, votre taux et vos mensualités. Pour pouvoir trouver les contrats les plus pertinents en fonction de votre profil, le courtier doit détenir une connaissance approfondie du secteur ainsi que de ses évolutions.

Peu importe son domaine d’expertise, le courtier doit être préalablement inscrit à l’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurances (ORIAS). Tous les documents qu’il fournit à ses clients doivent comporter son numéro d’inscription. Les clients peuvent procéder à une vérification du référencement du professionnel sur le site de l’ORIAS.

A voir aussi : 4 astuces pour mettre en location un bien immobilier

Les différents types de courtiers

Trois types de courtiers existent sur le marché. Il s’agit des courtiers indépendants, les courtiers en ligne et les réseaux de courtiers.

Les réseaux de courtiers

Ils regroupent des professionnels qui accompagnent les emprunteurs dans leur désir d’obtenir un prêt immobilier. Au nombre des entreprises, figurent Capfi, Artémis Courtage, Meilleurtaux, etc.

Les courtiers indépendants

À l’instar des réseaux de courtiers, la dimension de l’accompagnement est particulièrement présente dans la démarche adoptée par les courtiers indépendants.

Les courtiers sur internet

De façon générale, il s’agit des sites dédiés à la comparaison d’emprunts immobiliers. Au nombre de ceux-ci, il y a Pretto, HelloPrêt ou LesFurets.

En outre, optez pour un courtier en agence, si vous avez besoin d’être rassuré par un particulier et bénéficier d’un soutien personnalisé. A contrario, privilégiez le courtier en ligne, si vous êtes régulièrement connecté.

Le digital a pour principal avantage de proposer à toute heure de la nuit comme de la journée, une simulation instantanée. Cependant, pensez au préalable à bien scanner vos documents. Cela facilitera l’ouverture de votre dossier.

Par ailleurs, certains prêts plus complexes pourront être acceptés par un courtier indépendant et être déboutés sur les plateformes de courtier en ligne. Accros aux challenges, certains courtiers immobiliers sont même spécialisés dans les cas peu évidents comme les acquéreurs dont les fonds sont placés à l’étranger, les expatriés, etc.

Quelques qualités du bon courtier

courtier immobilier

Il existe une longue liste de qualités que doit détenir un bon courtier. Ce dernier doit être à l’écoute, pédagogue, réactif, etc. Portez tout d’abord votre choix sur quelqu’un de confiance, qui sera capable de se battre afin d’avoir le meilleur taux pour vous. Il doit être en mesure de respecter les délais et de rebondir si besoin se fait sentir.

Aussi, un bon courtier est celui qui parviendra à orienter les clients vers l’institution bancaire qui leur conviendra le mieux pour la concrétisation de leur projet immobilier. Ceci, bien au-delà de l’opportunité commerciale.

Comment coûtent les services d’un courtier immobilier ?

Vous ne devez des honoraires à votre courtier que si vous acceptez l’offre qu’il a négocié. Les frais de courtage quant à eux, dépendent de chaque courtier. Ils peuvent varier de 700 à 1 500 euros. Il existe des sociétés de courtage qui peuvent être rémunérées en tant qu’apporteur d’affaires par la banque qui accorde le prêt et/ou par le client qui va payer les frais de courtage.

Par ailleurs, pour toute souscription de crédit immobilier, vous aurez à payer des frais de dossier à la banque. Dans certains cas, les frais de courtage peuvent même se substituer à ceux bancaires.

En définitive, en tant qu’intermédiaire en services de paiement et en opérations bancaires, le courtier a pour obligation de s’immatriculer à l’ORIAS. Il doit réunir quatre conditions d’exercice professionnelles. Il s’agit de la garantie financière, de la capacité professionnelle, de l’honorabilité et de l’assurance responsabilité civile professionnelle.

vous pourriez aussi aimer