Quelle fiscalité pour l’immobilier locatif ?

Investir en immobilier locatif est l’une des meilleures solutions pour créer un patrimoine pérenne. Ce type d’investissement vous permet de préparer efficacement votre retraite tout en veillant à constituer des revenus complémentaires. En la matière, il existe plusieurs dispositifs fiscaux. Les plus reconnus sont les dispositifs Pinel et la location meublée non professionnelle LMNP.

La loi Pinel

Lire également : 40 astuces indispensables pour bien acheter

La loi Pinel est un dispositif fiscal qui s’applique aux logements neufs et nus. Ce dispositif veille à réduire l’impôt. Cela se fait en fonction du nombre d’années pendant lequel le propriétaire louera son bien immobilier. Pour une location de 6 ans au moins, les impôts sont réduits de 12 %. Pour une location de 9 ans, la réduction des impôts est de 18 % et à 21 ans, elle est de 21 %. La réduction des impôts est calculée suivant le coût d’achat du bien immobilier. Ici, le montant ne doit pas être supérieur à 300 000 euros.

Avec ce dispositif fiscal, c’est le propriétaire qui est chargé de la gestion de son bien. Vous devez toutefois veiller à respecter les conditions établies par cette loi.

Lire également : Calcul de rentabilité locative : 8 méthodes

La location meublée non professionnelle LMNP

En location meublée non professionnelle, il est possible de récupérer la TVA versée lors de l’acquisition du bien immobilier. Ici, les loyers que vous percevez ne sont pas soumis au barème des revenus fonciers. Ils sont plus soumis aux normes de l’impôt sur le revenu qui est nettement plus avantageux. Dans ce type de location, vous pouvez amortir jusqu’à 85 % de la valeur d’acquisition de votre bien immobilier. C’est un point très avantageux pour les investisseurs qui décident de se fonder sur cette fiscalité pour effectuer leur investissement.

De plus, le propriétaire peut récupérer son investissement effectué dans les meubles et les équipements jusqu’à une hauteur de 3,33 % sur une période de 30 ans.