Quels sont les frais de notaire pour le vendeur ?

Au moment d’une transaction immobilière, des frais doivent être payés par les deux parties (acheteur et vendeur). Parmi ces frais, se trouvent les frais de notaire. S’il est de coutume que l’acheteur paye ses frais, sachez qu’il est aussi bien possible que le vendeur s’en acquitte. Ce texte vous explique tout.

De quoi sont constitués les frais de notaire ?

Les frais de notaire sont ces frais qui s’ajoutent au prix d’achat du bien. Rappelons que la banque n’octroie pas les frais de notaire, mais elle octroie uniquement le prêt nécessaire à l’acquisition du bien. Lesdits frais sont donc à priori entièrement à la charge de l’acquéreur. Ils sont composés de taxes et d’impôts, de même que de la rémunération du notaire. Les honoraires du notaire sont fixés par décret et correspondent à un barème.

A découvrir également : Comment vérifier comptes copropriété ?

En outre, ces frais prennent en compte les droits de mutation. Ces droits sont versés au Trésor Public et comptent pour près de 80 % des frais lorsque vous vous intéressez à un bien ancien. Les frais du notaire regroupent aussi les débours. Il s’agit là des frais que le notaire avance lors de la vente. En effet, cet officier de justice doit se procurer certains documents chez le cadastre et le syndic. Les débours sont donc les frais de dossier des formalités que le notaire engage.

Le cas où le vendeur peut payer les frais de notaire

Normalement, c’est à l’acquéreur d’un bien immobilier de payer les frais de notaire lorsqu’il s’agira de signer l’acte de vente définitif. Cependant, avec la clause acte en main, le vendeur peut se charger entièrement de ses frais.

Lire également : Qu'est-ce que ça veut dire passif ?

La présente clause ne s’impose pas lors de la vente. Elle doit être discutée et chaque partie doit être d’accord avec ce fait. Avant que cette clause ne soit valable, elle doit forcément apparaître dans l’avant-contrat. Autrement dit, le vendeur et l’acquéreur doivent signer un compromis ou une promesse de vente dans lequel ils mentionneront le contenu de la présente clause. Dès lors, elle pourra s’imposer au moment de la signature de l’acte de vente définitif. Il est important de signer le présent accord chez le notaire, afin de connaître toutes ses implications.

Dans le cas présent, la banque peut financer les frais de notaire. Avec la clause acte en main, le vendeur encaissera le prix net vendeur de même que les frais de notaire que la banque versera ici à l’acquéreur. Ensuite, c’est le vendeur qui reversera le surplus au notaire. Ce n’est donc plus l’acheteur qui paye les frais de notaire en ce moment. Si vous devez acheter un bien, choisissez surtout les vendeurs qui accepteront cette clause. Vous ferez alors plus d’économie.

Les autres frais supportés par le vendeur

En dehors des frais du notaire qu’il sera amené à payer selon le cas, le vendeur a encore d’autres frais qui sont uniquement à sa charge. Il s’agit entre autres des frais liés à l’acte de mainlevées de son hypothèque. Le vendeur aura aussi à s’acquitter d’une partie des frais de copropriété. Il a également à sa charge les frais des diagnostics immobiliers, de même que les frais d’agence. Enfin, si vous devez vendre votre bien, sachez que vous payerez aussi l’impôt sur les plus-values potentielles.

vous pourriez aussi aimer