Retraite: faut-il encore emprunter pour un immobilier ?

Êtes-vous un retraité ? Souhaiteriez-vous profiter du monde de l’investissement dans votre retraite ? De toute façon, le domaine de l’investissement est ouvert à tout le monde et vous pouvez solliciter des prêts au niveau des établissements financiers pour optimiser votre investissement immobilier. Cependant, les seniors sont souvent confrontés à certaines difficultés. Nous expliquerons dans cet article les conditions dans lesquelles les seniors peuvent obtenir un prêt immobilier.

La retraite et le crédit immobilier sont-ils compatibles ?

Avec les reforme du système bancaire d’aujourd’hui, les seniors peuvent facilement solliciter des prêts au niveau des organismes financiers afin d’optimiser leur investissement. En effet, les établissements financiers estiment que les pensions des seniors sont garanties à la fin de chaque mois et qu’ils ne trouvent aucun inconvénient à leur accorder des crédits.

A voir aussi : Acheter un bien immobilier neuf, comment s'y prendre ?

Toutefois, les retraités qui se retrouvent dans la catégorie des seniors sont confrontés à un certain nombre de difficultés, notamment les exigences de l’assurance décès-invalidité. En effet, les primes de l’assurance décès-invalidité sont plus élevées pour les personnes de troisièmes âges (60 à 70 ans). Ce qui constitue une limite pour la souscription de leur prêt immobilier. Le taux de l’assurance des jeunes emprunteurs est compris entre 0,15 % et 0, 30 %, alors que le taux de l’assurance des seniors est compris entre 0,5 % et 0, 80 %.

Les réformes de 2010 ont permis aux emprunteurs de choisir librement leur assurance décès-invalidité. Les taux sont donc calculés selon l’âge des emprunteurs.  Si vous ne savez pas comment faire pour obtenir la meilleure offre, il est conseillé de solliciter l’aide d’un courtier d’assurance crédit immobilier.

Lire également : Quels sont les avantages d'acheter un bien immobilier neuf ?

Que retenir de la convention AERAS sur l’accès des seniors au crédit immobilier

L’État français a mis en place un dispositif pour permettre aux personnes vulnérables d’avoir accès à des crédits. En effet, la convention AERAS de 2007 précise que tous les retraités ont le droit de solliciter un établissement financier pour ses besoins d’emprunts. Cependant, l’emprunteur ne peut obtenir le crédit s’il n’a pas moins de 70 ans à la date du remboursement final du prêt. Autrement dit, les seniors qui auront 70 ans et plus à la date du remboursement final du crédit ne pourront pas emprunter pour un immobilier.

Si vous remplissez les conditions d’âges, vous pouvez emprunter jusqu’à 320 mille euros. La limitation de l’âge est légitime, car la majorité de ceux qui ont 70 ans n’ont plus la force qu’il faut pour gérer correctement leur prêt immobilier. L’investissement immobilier est un domaine qui nécessite assez de temps, de technique et d’énergie. Il est donc important de limiter l’âge afin de minimiser le risque.

Par ailleurs, le prêt hypothécaire cautionné est uniquement valable pour les retraités ayant plus de 60 ans. Pour que ce type de prêt soit opposable, il faut que le senior concerné par le prêt soit lui-même propriétaire d’un bien immobilier. Dans ce cas d’espèce, il n’a plus besoin de signer un contrat d’assurance décès emprunteur.

Si l’emprunteur présente toutes les garanties de solvabilité, il lui serait très facile d’obtenir le crédit. Les crédits qui sont généralement accordés n’excédant pas 70 % de la valeur du bien mis engage. Il faut souligner que le crédit hypothécaire présente à peu près les mêmes modalités de paiement que les autres crédits classiques.

vous pourriez aussi aimer