Immobilier Locatif : La SCPI pour diversifier son épargne ?

C’est toujours plus sage de ne pas mettre tous les œufs dans un même panier. Autrement dit, l’investissement de vos avoirs dans différents supports de placement est plus que souhaitable. Ceci dépendant de vos projets ainsi que de vos audaces et bravoures face au risque. Dans tous les cas, afin de diversifier votre épargne, les deux options qui s’offrent à vous sont les actifs financiers et l’immobilier. En effet, l’immobilier reste de nos ours le moyen optimal pour diversifier son épargne.

Diversifier son épargne : dans quel but ?

La diversification de votre épargne vise à investir l’allocation de vos avoirs sur différents supports de placement. Cela dépend toutefois de quelques critères, à savoir l’horizon de placement, le potentiel de rendement sans oublier les avantages fiscaux de chaque support. En gros, diversifier son épargne est le meilleur moyen afin d’optimiser le rendement et, par la même occasion, réduire le risque de perte en capital.

Lire également : Les rôles et responsabilités d'un avocat spécialisé en droit immobilier à Rennes

Pour développer un peu…

Certes, il existe plusieurs moyens pour diversifier votre épargne, tels que les placements dites exotiques (vin, forêts ou pierres précieuses…), l’Assurance vie, le plan d’épargne en action (ou PEA), le plan d’épargne retraite (ou PER), ou encore l’immobilier locatif, etc… Cependant, l’immobilier locatif reste l’option de placement le plus sûr qui soit, du fait que l’achat de parts de SCPI peut être un bouclier face à l’inflation, puisque les revenus locatifs potentiels des SCPI sont liés aux avantages vis-à-vis de la facilité de gestion. La Société Civil de Placement Immobilier (SCPI) vous garantit donc une diversification fructifiante de vos épargnes.

La société civile de placement immobilier (SCPI) s’avère être la meilleure alternative pour diversifier son épargne dans l’immobilier de nos jours du fait qu’elle se décline en trois grandes familles s’adaptant aux objectifs de chaque épargnant :

A lire également : Comment récupérer les loyers impayés par un locataire ?

  • La SCPI de rendement qui investit principalement dans un parc locatif professionnel afin de le mettre en location. En ce terme, vos actifs vous donnent droit à des parts sociales et à une part des revenus qui en découle ;
  • La SCPI fiscale qui constitue le SCPI de déficit foncier et le SCPI de défiscalisation (SCPI Pinel, SCPI Denormandie, SCPI Malraux). Pour celle-ci, les avantages fiscaux se répercutent sur la feuille d’impôt ;
  • La SCPI d’achat-revente qui a pour objectif principal de dégager des plus-values versées aux associés en achetant et, par la suite, rénover un parc immobilier vétuste.

Les avantages de la SCPI n’en sont pas les moindre, si ce n’est que c’est une rentabilité plus que faible avec un rendement intéressant en vous garantissant une gestion sans exigences.

Diversification de l’épargne : optimisation de la fiscalité des placements

Il faut souligner que certains placements tel que le PER, ou plan d’épargne retraite, ne vous donne pas le droit de retirer les fonds sauf dans certains cas comme le décès de l’époux ou autres… En effet, ceci sera un réel problème, car le manque de liquidité sera un blocage lorsque vous aurez besoin de faire des retraits.

Mis à part cette liquidité des actifs, il vous sera également important de prendre en compte la fiscalité reliée aux retraits. Cela afin d’optimiser, bien évidemment, la diversification de votre épargne. L’assurance vie, par exemple, vous donne accès à tout moment aux rachats, mais par contre avec une fiscalité moins intéressante.

Diversification d’épargne : pourquoi opter pour la SCPI

Tout le contraire d’un achat d’appartement locatif, la société civile de placement immobilier n’exige en aucune manière un investissement excessif. En effet, le placement est accessible dès 1 000 €, ce qui vous permet de vous constituer un patrimoine à votre rythme. Ainsi, il vous sera possible d’envisager un réinvestissement des dividendes, ou pourquoi pas un investissement à crédit !

Aussi, la société de gestion de la SCPI prend en charge la recherche ainsi que la prise de contact avec les locataires, ce qui assure une facilité non négligeable de la gestion pour l’épargnant. La SCPI gère également tout ce qui est réalisation d’éventuels travaux et de l’encaissement des loyers.

Autre avantage non négligeable, la gestion est facilitée pour l’épargnant. En effet, la société de gestion de la SCPI s’occupe de la recherche et des relations avec les locataires, de la rédaction des baux, de la réalisation d’éventuels travaux et de l’encaissement des loyers.

L’investissement dans des secteurs d’activités variés tels que les commerces ou les bureaux assure sans conteste la diminution des risques. Pour des résultats satisfaisants, il est fortement conseillé de se rapprocher des professionnels de l’investissement immobilier. L’investissement en SCPI se résume donc par la diversification de son patrimoine en s’exposant au marché de l’immobilier. Cela vous permet également de déléguer tout ce qui est gestion à savoir la mise en location et la recherche/relation avec les locataires.

Réputée comme étant un complément efficace des revenus, la SCPI reste la solution la plus profitable, car même avec un faible placement de départ, elle garantit une rentabilité remarquable comparée à d’autres placements. Elle peut également être la solution pour atténuer la fiscalité. L’épargnant tire avantage d’une décote sur le prix de la part, sans pression fiscale durant le délai de démembrement choisie sans que des revenus supplémentaires immédiats soit requis et en choisissant la nue-propriété tout en confiant l’usufruit à un autre investisseur de manière temporaire.

L’épargne que vous avez placé sur des investissements sécurisés à rendement fixe, tels que les livrets d’épargne, notamment LDDS ou encore livret A, ou sur les fonds en euros présentant une sécurité irréfutable, mais qui affiche un inconvénient frappant, c’est –à dire que le rendement fourni est inférieur à l’inflation. Cette dernière empiète sur vos gains et amenuise votre pouvoir d’achat. D’où l’importance de la diversification afin d’augmenter le rendement général des actifs.

Les diverses possibilités de diversification

La diversification proportionnée de l’épargne dépend d’un système pyramidal. Les supports au rendement faible ou nul constituent le socle, plus vous procédez à l’ascension  sur la pyramide, plus vous réalisez des investissements sur des supports à potentiel de rendement élevé, néanmoins, sur du long terme, il est nécessaire de faire attention aux risques. Quant à la pointe de la pyramide, elle reflète des placements exceptionnels.

Les avantages et inconvénients de la SCPI par rapport à l’investissement direct dans l’immobilier locatif

Les avantages et inconvénients de la SCPI par rapport à l’investissement direct dans l’immobilier locatif :

La Société Civile de Placement Immobilier est un outil qui permet d’investir dans des biens immobiliers sans avoir à en être propriétaire. Cela présente certains avantages, mais aussi quelques inconvénients.

Tout d’abord, l’avantage principal de la SCPI est sa facilité d’accès. Effectivement, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande somme pour investir dans ce type de placement puisqu’il est possible d’acquérir des parts dès quelques centaines ou milliers d’euros. Ce qui rend cet outil accessible au plus grand nombre.

Contrairement à l’investissement direct dans un bien immobilier locatif où le risque de vacance locative peut être important, les revenus générés par la SCPI sont réguliers grâce aux loyers perçus sur les différents biens acquis. La gestion étant prise en charge par une société spécialisée, cela évite au détenteur de parts toutes les contraintes du métier liées notamment aux travaux éventuels ou à la recherche permanente de nouveaux locataires.

Malgré ces avantages non négligeables, il reste toutefois des inconvénients liés à ce type d’investissement. D’une part, le prix payé pour chaque part dépendra du marché. Si celui-ci s’effondre brutalement alors que vous avez acheté vos parts cher auparavant, vous ne pourrez pas récupérer votre argent immédiatement. D’autre part, si la SCPI rencontre des difficultés financières ou de gestion, cela pourra impacter l’ensemble des investisseurs.

La fiscalité est un point important à prendre en compte. Effectivement, les revenus perçus sont soumis aux prélèvements sociaux et fiscaux. Par conséquent, pensez à bien votre situation fiscale avant de vous engager dans ce type de placement.

Les parts ne donnent pas lieu à une transmission patrimoniale directe du bien immobilier. Le détenteur ne possède que des droits sur les loyers générés par le parc immobilier géré par la société civile de placement immobilier.

En somme, la SCPI présente des avantages pour diversifier son épargne mais aussi certains inconvénients qui doivent être pris en considération avant toute décision d’investissement.

Les critères à prendre en compte pour choisir une SCPI adaptée à ses objectifs d’investissement

Tous les investisseurs n’ont pas les mêmes besoins ni les mêmes attentes. C’est pourquoi, il faut bien réfléchir avant de se lancer dans l’aventure des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI).

Le premier critère à prendre en compte est le type de SCPI : les SCPI fiscales, qui permettent aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt, et les SCPI classiques, qui sont plus axées sur la rentabilité.

Il faut s’intéresser au rendement proposé par la société civile. Ce dernier peut varier selon plusieurs facteurs tels que la situation géographique des biens immobiliers détenus ou encore leur qualité.

La stratégie adoptée par la société civile doit aussi être prise en considération. Effectivement, certaines préfèrent acheter un seul type de bien immobilier comme les bureaux ou encore les commerces alors que d’autres vont plutôt privilégier une diversification sectorielle afin de limiter le risque locatif lié à un secteur spécifique.

Une autre question importante est celle du ticket d’entrée. Certaines sociétés civiles demandent un minimum d’investissement élevé ce qui peut ne pas convenir à tous les budgets.

Il faut aussi regarder attentivement le taux d’occupation financier (TOF) du parc immobilier géré par la société civile sélectionnée ainsi que sa durée moyenne des baux. Un TOF élevé témoigne d’une bonne gestion de la part de la société civile et une durée moyenne des baux longue permettra de limiter le risque locatif.

Il faut se pencher sur les frais liés à l’investissement dans une SCPI : frais d’entrée, frais de gestion ou encore les frais annexes comme ceux pouvant être liés aux rachats par exemple.

Il ne faut pas hésiter à contacter un professionnel pour obtenir plus d’informations sur ces critères avant tout investissement.

vous pourriez aussi aimer