Investir dans un programme immobilier : nos conseils

Investir dans l’immobilier est un excellent moyen de se constituer un patrimoine ou de s’assurer un revenu futur. De plus en plus d’investisseurs choisissent actuellement de se tourner vers les programmes immobiliers. Ces projets d’investissement, souvent portés par des promoteurs expérimentés, présentent de nombreux avantages et conviennent aussi bien aux primo-investisseurs qu’aux profils aguerris.

Dans le cas des logements VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) par exemple, les biens sont accessibles à des prix particulièrement attractifs. En outre, les placements offrent également une bonne rentabilité permettant aux investisseurs de générer des revenus locatifs largement plus intéressants que dans l’ancien ou dans le cadre d’un investissement locatif classique.

A lire aussi : Acheter un logement : qu’est-ce qu’il faut vérifier ?

Bien sûr, si investir dans un programme immobilier neuf constitue une véritable opportunité, le projet implique que l’on adopte les bonnes pratiques afin d’optimiser et de pérenniser l’investissement. C’est dans cette optique que nous vous proposons de découvrir dans cet article nos meilleurs conseils et astuces.

Bien choisir son promoteur

Le choix du promoteur est crucial dans le cadre de la concrétisation de votre projet d’investissement immobilier. Trouver le bon programme immobilier neuf qui vous permet d’acquérir un bien de qualité dans les meilleurs délais est important. Cependant, cela ne peut se faire que si vous avez à vos côtés un véritable professionnel sur qui vous pourrez compter pour mener à bien le projet à la base de votre investissement. Pour bien choisir votre promoteur, il vous faudra tenir compte d’un certain nombre de critères :

A lire aussi : Zoom sur les taux de crédit immobilier en 2019

  • La notoriété et la réputation du professionnel (les anciennes réalisations du promoteur et les retours d’expérience de ses anciens clients sont une très bonne indication)
  • Une structure en règle avec les différentes obligations légales et réglementaires : statut juridique (SCCV/société civile de construction-vente ou autres), respect de la RE (Réglementation Environnementale), les garanties et assurances obligatoires, etc.
  • L’expérience (l’ancienneté signifie que le professionnel dispose d’une bonne expérience et qu’il connaît bien le marché)
  • La stabilité financière et la solvabilité (un promoteur immobilier doit être en mesure de fournir toutes les garanties financières nécessaires. Cela ne saurait être possible que si sa situation financière est stable et qu’il dispose donc d’une solide assise financière.)

Vous êtes convaincu d’avoir déniché le bon professionnel ? Avant de signer le contrat de vente, qu’il s’agisse d’une VEFA ou d’un CCMI (contrat de construction de maison individuelle), prenez le temps de vérifier que le document contient tous les éléments et renseignements nécessaires et utiles. À savoir :

  • Les caractéristiques et la typologie du logement
  • Les détails concernant les matériaux de construction
  • L’emplacement
  • Le montant de la vente et les conditions de révision du prix
  • La date limite de fin des travaux et la date de la conclusion du contrat de vente (dans le cas d’une VEFA)

Définir son budget

Le budget étant au cœur de la réalisation et de la mise en place de votre projet d’investissement, il est essentiel de le définir dès le départ (avant même la souscription du contrat). Il convient de préciser que, en plus du prix de la propriété, le coût pour l’acquisition d’un bien neuf doit également inclure les dépenses et frais annexes tels que les frais de notaire, les frais d’agence, les taxes foncières et autres.

vous pourriez aussi aimer