Quels sont les pièges à éviter lorsque l’on vend un logement ?

Plusieurs raisons peuvent inciter un propriétaire de bien immobilier à vendre l’un de ses biens. Mais, lorsque c’est le cas, il y a plusieurs pièges à éviter pour s’assurer de la légalité et de l’authenticité de la transaction. Pour parvenir à éviter ces pièges, il est indispensable de s’offrir les services d’un professionnel en la matière. Voici quelques pièges à éviter pour un aboutissement heureux de votre projet de vente de logement.

Surévaluer la valeur du logement

A découvrir également : Zoom sur les taux de crédit immobilier en 2019

La toute première erreur que font la plupart des vendeurs est bel et bien la surestimation du prix de vente d’un bien. Vendre un bien immobilier à un prix plus élevé que celui du marché est bien possible, mais avec beaucoup de chance. Toutefois, gardez à l’esprit que les acquéreurs s’informent, font des visites, et parfois même sont accompagnés par des professionnels de l’immobilier. Il sera alors très difficile de les berner.

Ainsi, toutes les catégories de logements sont vendables, quel que soit leur état. Cependant, il est indispensable que le prix fixé soit raisonnable. Cela vous aidera à vite trouver des personnes capables d’acquérir le bien. À défaut, votre bien risque de se dévaluer.

A découvrir également : La maison conteneur et ses avantages

Cacher les défauts du bien immobilier

Le désir ardent de vendre un bien immobilier ou le besoin pressant de liquidité peut amener une personne à vouloir cacher les défauts de son bien. C’est une attitude à proscrire absolument si l’on veut réellement vendre son bien. Lorsque, le bien dispose par exemple d’une cuisine exiguë, il serait mieux de le mentionner dans l’annonce. Cela va permettre au potentiel acquéreur de se préparer à visiter un logement avec de tels défauts. Ainsi, il ne sera plus déçu de ce défaut et pourra porter toute son attention sur les autres qualités du logement.

Il y a aussi la possibilité de faire quelques travaux d’aménagement afin de réhabiliter le logement. À cet effet, il est même possible de négocier avec l’acquéreur pour prendre une caution préalable qui servira à la réalisation des différents travaux.

Mettre le bien en vente pendant une mauvaise période

En France et plus particulièrement en Europe, les saisons comme le printemps sont favorables à la mise en vente d’un bien. Contrairement à l’hiver, c’est une saison au cours de laquelle, il y a un fort taux de déménagement et le temps est propice pour la visite des logements. Il serait donc mieux de toujours envisager de vendre un bien immobilier au cours de cette période que de programmer de le faire en plein hiver.

Vendre sans le concours d’un professionnel de l’immobilier

L’on peut vouloir s’occuper soi-même des démarches de la mise en vente de son bien sans faire recours au service d’un agent immobilier. La raison qui amène à la prise d’une telle décision est souvent le désir de faire des économies. Cependant, la vente d’un bien serait plus facile avec l’aide d’un professionnel de l’immobilier. Ayant une parfaite maîtrise de l’environnement immobilier local, il pourra vous aider à trouver facilement des acquéreurs. Il sera d’une grande aide, car à lui reviendra la tâche de s’occuper de la rédaction des annonces, de la publication des photos intéressantes, de répondre aux appels et mails, de la rédaction de l’avant-contrat…

Vous pouvez donc remarquer l’immensité des tâches à accomplir. Le recours à un agent immobilier lors d’une vente de bien s’avère donc indispensable.

N’oubliez pas de vous renseigner concernant les émoluments

Lorsque vous avez l’intention de vendre un bien ou encore d’acheter une maison, il faut impérativement passer chez le notaire. Ce dernier vous proposera un acte de vente ou d’achat et à chaque fois, cela entraîne des coûts qu’il ne faut pas négliger. De ce fait, la valeur des émoluments ne doit pas être mise de côté puisque le montant facturé est parfois très élevé.

  • Grâce à ce site, vous aurez une estimation des frais de notaire et vous serez rapidement comblé puisque le fonctionnement est simple.
  • Certes, vous avez prévu le montant de la vente du bien, mais il faut aussi se focaliser sur plusieurs frais.
  • Les frais de notaire englobent plusieurs coûts à savoir les honoraires du notaire, les frais divers, les émoluments, le droit de mutation et même la contribution de sécurité immobilière.

Cela peut être assez complexe à comprendre pour les novices, d’où l’intérêt de vous rapprocher d’un véritable expert qui saura vous guider dans toutes les démarches. N’hésitez pas à prendre le temps de comprendre l’intégralité des formalités, cela vous évite de vous perdre et vous pourrez ainsi profiter pleinement de votre achat. Les frais de notaire peuvent réellement augmenter la facture.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!