Comment réussir son investissement immobilier ?

Si le secteur de l’immobilier attire de plus en plus d’investisseurs, c’est bien parce qu’il apparaît comme l’un des plus rentables. Bien que présentant également des risques, ceux-ci seraient d’ailleurs beaucoup plus faibles que ceux des autres secteurs d’activité.

Si vous envisagez de vous lancer dans l’immobilier et ignorez les pièges à éviter, cet article vous sera d’une grande utilité. On vous livre quelques secrets pour réussir votre investissement.

A découvrir également : La maison conteneur et ses avantages

Opter pour la promotion immobilière

L’investissement dans la promotion immobilière est encore peu connu en France, mais offre tout de même des avantages. Il n’est pas évident de se lancer seul dans ce marché assez complexe. D’où l’importance de vous tourner vers un promoteur immobilier. Vous trouverez plus d’informations en cliquant sur ce lien.

Avec la promotion immobilière, vous pourrez profiter de garanties sur la construction et mieux sécuriser votre placement financier. De même, l’achat en promotion est un excellent moyen de réduire les frais de notaire.

A lire également : Comment conserver un bien immobilier acheté à deux ?

Analyser le marché et la cible

En vue d’optimiser vos chances de réussir votre placement immobilier, le choix de la ville et du quartier est un critère très important. Des indices comme l’accès en transport en commun, la démographie ou encore les infrastructures commerciales sont à prendre en considération, car ils définissent une partie de la valeur des actifs.

Que votre logement soit destiné à loger des entreprises ou des étudiants, l’actif comme le quartier doivent pouvoir conquérir le cœur de la cible afin de favoriser son installation.

Comment réussir son investissement immobilier

Être rationnel

Un placement immobilier devra se faire sur la base de critères rationnels et non sur des critères affectifs. Pour cela, faites abstraction de vos sentiments et de votre instinct, car il est question ici de chiffres et d’analyse rationnelle. En effet, c’est la recherche d’un investissement rentable qui devra guider vos choix. Sinon, vous risquez de perdre de vue votre objectif initial : la rentabilité.

Aussi, méfiez-vous des simulations trop optimistes qui vous feraient croire à des bénéfices conséquents à court terme. Dans le cas de l’immobilier de rendement, l’idéal serait de calculer la rentabilité nette et brute du bien immobilier.

Une sélection rigoureuse s’impose donc en vue de garantir un maximum d’équilibre entre l’attrait de l’emplacement et la rentabilité pour réduire les risques potentiels de moins-value en cas de vacance locative.

Prendre en compte la fiscalité immobilière

Les conséquences de la fiscalité peuvent peser lourd sur la balance de votre investissement dans la pierre. Vous devrez prendre en compte les taxes et divers impôts afin de ne pas transformer votre investissement en un gros gouffre financier.

Le coût des impôts dépendra du total des revenus fonciers bruts, mais aussi du type d’actif immobilier. Quel que soit le type de logement dont vous disposez, l’imposition se fera sur vos revenus salariés nets et vos revenus salariés avec une éventuelle taxe selon votre tranche marginale d’imposition.

Rappelons qu’il y aura imposition de la plus-value et que même s’il y a des abattements selon la durée, vous devrez patienter pendant 30 ans pour bénéficier de cette exonération. Ainsi, certaines niches fiscales comme le dispositif Pinel vous permettront de réduire la valeur de vos impôts.

vous pourriez aussi aimer