Comment bien calculer son prêt immobilier pour éviter les mauvaises surprises

Contracter un prêt immobilier est une initiative qui peut parfois s’avérer très délicate. En effet, cette décision, dans la plupart des cas, suppose la prise en compte d’un certain nombre de facteurs essentiels. Concrètement, vous devez non seulement tenir compte de votre solvabilité, mais aussi des taux qui vous arrangent le mieux. Voici un guide qui vous indique comment bien calculer votre prêt immobilier.

Déterminez votre capacité de remboursement

La toute première étape à respecter lorsque vous désirez contracter un prêt immobilier est la détermination de votre pouvoir d’emprunt. En termes simples, cette condition consiste à connaitre en amont le montant maximal que vous êtes en mesure d’emprunter. Ce calcul se fait sur la base de vos revenus financiers et de vos charges.

A voir aussi : Passer par un courtier en assurance hypothécaire : la bonne idée ? 

En effet, si vous désirez acquérir un nouveau bien immobilier, il est important que vous fassiez un point sur vos besoins en financement. Ce travail primordial vous permettra de faire votre demande de prêt plus sereinement. Aussi, il vous permettra de soustraire le montant nécessaire pour mener votre train de vie habituel.

Par ailleurs, la détermination et la prise en compte de votre capacité de remboursement vous permettent d’optimiser votre crédit immobilier. Précisément, cette démarche vous permet de fixer la durée sur laquelle vous êtes en mesure de rembourser votre dû. La capacité de remboursement se mesure par rapport à divers éléments.

A voir aussi : Où placer son argent sans être imposable ?

La capacité d’endettement et le type de prêt

La prise en compte de votre revenu est une étape capitale pour contracter un prêt immobilier. En effet, le revenu est l’indicateur principal de détermination de votre taux d’endettement. En France, ce taux est estimé à 35 % de votre revenu. Il en va de même pour le type de prêt que vous désirez contracter. Précisément, vous avez la possibilité d’opter pour un crédit à taux fixe ou révisable.

La valeur de votre apport personnel et le montant des mensualités à rembourser

Tout comme le revenu, l’apport personnel joue un rôle non négligeable dans la capacité de remboursement. Il se définit comme la somme d’argent propre dont dispose l’emprunteur pour l’opération immobilière. Il vous permet de connaitre avec précision votre pouvoir de remboursement de prêt ainsi que l’échéance.

Faites le point de vos charges de foyer

L’autre élément indispensable dont vous devez tenir compte pour lancer une procédure de prêt immobilier est la charge du foyer. À ce niveau, vous devez savoir que toutes les charges ne peuvent être prises en compte pour le calcul du montant de prêt. Ainsi, les éléments qui peuvent entrer en ligne de compte dans la détermination de vos charges de foyer en lien avec votre capacité de crédit immobilier sont :

  • les mensualités des crédits immobiliers ;
  • les charges contraintes ;
  • la pension alimentaire ;
  • les loyers dus après l’opération d’achat immobilier.

La connaissance de ces divers éléments vous évitera de faire des erreurs dans la détermination du montant que vous pouvez emprunter.

Utilisez un simulateur de prêt immobilier

prêt immobilier

Le simulateur de prêt immobilier est un outil très indiqué pour déterminer la capacité d’emprunt. Il vous permet non seulement de faire une simulation du meilleur taux, mais aussi, de connaitre la moyenne appliquée dans votre région. Les informations qu’il vous fournit vous permettront ensuite de recourir aux services d’un courtier en prêt immobilier.

Les types de prêts immobiliers

Selon les objectifs que vous poursuivez, il existe une multitude de crédits immobiliers que vous pouvez contracter. Entre autres, on peut évoquer :

Le prêt amortissable

Le crédit amortissable est l’emprunt le plus sollicité en matière de prêt immobilier. Il s’adapte à tous les projets immobiliers et est facilement octroyé par les institutions bancaires. Pour ce type de crédit immobilier, les mensualités vous permettront de rembourser aussi bien les intérêts qu’une partie du capital.

Le prêt in fine

Le prêt in fine, à la différence des autres crédits immobiliers, est un prêt essentiellement non amortissable. En effet, pour ce crédit, l’emprunteur a la possibilité de rembourser d’abord les intérêts ainsi que l’assurance emprunteur. Quant au capital, il ne peut être retiré que lors de la dernière échéance.

Ce type de prêt est beaucoup plus recommandé pour les personnes ayant une stabilité financière ou tout au moins une augmentation régulière de leur revenu.

vous pourriez aussi aimer