Zoom sur les taux de crédit immobilier en 2019

Des milliers de personnes souscrivent chaque année à un emprunt pour pouvoir financer leur projet d’achat ou de construction de bien immobilier. Toutefois, pour bénéficier de ce crédit auprès d’un établissement ou d’un organisme, il faut prendre connaissance de son taux qui peut baisser ou augmenter momentanément. C’est donc à juste titre que le taux de crédit immobilier intéresse un monde important. Celui de 2019 a été particulièrement riche en baisse. Voici quelques détails à cet effet.

Les réalités du taux de crédit immobilier

À la quête de clients de plus en plus nombreux, ou encore dans le souci de fidéliser ceux existants, les banques ne cessent de séduire le marché de l’emprunt par des taux relativement bas. C’est la règle d’or auprès de ces institutions bancaires pour bien finir l’année avec le maximum d’emprunteur. En 2016 par exemple, l’historique des taux immobiliers affichait une baisse jamais enregistrée en termes de chiffre. Le constat se fait sur la diminution de 0, 10% sur les prêts d’une durée de 7 ans, 0, 04% sur 15 ans et 0,05% sur 20 ans. Les années suivantes sont également marquées par des statistiques remarquables. En effet, 75% des banques offraient la possibilité à l’emprunteur de bénéficier d’un taux de 1,50% sur un prêt immobilier mini sur 20 ans. Des tendances baissières ont été notifiées sur les prêts d’une durée de 20 ans, de 30 ans ou de 10 ans dans certaines régions françaises également. En ce qui concerne l’année 2019, elle a été le moment pour l’emprunteur de se frotter les mains, vu les statistiques hallucinantes.

A découvrir également : Les garanties du constructeur de maison

Taux de crédit immobilier 2019 : un record historique

Le taux d’intérêt des crédits immobiliers du mois de juillet a connu son verdict avec un record jamais enregistré. En effet, avec un taux de 1,20% selon les chiffres de l’observatoire du logement-CSA, ce mois se présente comme le moment de s’enrichir en empruntant. C’est une baisse cinq fois plus importante qu’il y a deux décennies. Cette réduction ne risque pas de vite connaitre son épilogue si l’on considère la logique imposée par les mois de cette année. Cela veut dire que de février à juillet, une chute constante est à signaler. Si le mois de février annonçait déjà les couleurs en termes de décote (1,44%) avec une durée de crédit de 230 mois, mars et avril ont soulagé encore plus les acquéreurs (baisse de 0,20%). Les statistiques sont de :

  • 1,30% pour une durée de 15 ans ;
  • 1,50 sur 20 ans ;
  • Et 1,70 sur 25 ans.

Le mois de mai se rapproche du record de 2016 avec un taux de prêt moyen de 1,33% alors que le barème du mois de juin affiche une baisse de 0,15%sur 7 ans, 0,50 sur 10 ans et 1,25 sur 25 ans.

Lire également : Zoom sur le contrat de construction de maison individuelle

Les emprunteurs peuvent facilement financer leur projet d’acquisition de bien immobilier avec les taux très avantageux de l’heure. Le mois d’aout débute à peine que déjà les crédits immobiliers s’annoncent avec une physionomie qui présage encore la chute des taux. On se demande donc jusqu’où iront les banques à cet effet avant la fin de l’année.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!